• Référence : RAP.5
  • Date : 09/09/1925
  • Légende : Lettre de Louis Rapkine à sa femme Sarah (Malamud) Rapkine, Roscoff (France). Extrait, 3 p. ms., en anglais. Document disponible au téléchargement (PDF)
  • Traduction : « … Et ensuite il y a ce vieux Metalnikoff, qui fut l’élève et le disciple du grand Metchnikoff (Je t’envoie un instantané de lui avec moi-même). Ce Metalnikoff a beaucoup souffert. Il a été professeur à l’Université de Petrograd, il a quitté la Russie pendant la Révolution et maintenant il est professeur à l’Institut Pasteur. Je l’ai rencontré à Paris et lorsqu’il est venu à Roscoff, nous avons conduit une étude scientifique ensemble, sur l’immunité contre les bactéries chez les invertébrés. Bref, nous sommes devenus de vrais amis, malgré le fait que nous avons des idées différentes sur certains sujets. Par exemple, bien qu’étant un scientifique renommé, il a des idées vitalistes et est très téléonomiste dans l’ interprètation de ses résultats. De plus il est réactionnaire concernant les questions de sociologie. Mais, alors que nous travaillions ensemble, nous discutions de ces choses librement. Et bien que nous ne nous sommes pas influencés l’un l’autre sur ces sujets, nous nous sommes trouvé de nombreuses choses en commun, Les choses que nous possédons ou que nous cherchons de toutes nos forces, à savoir la bonté, la sincérité , il les développe. Ce sont des qualités à un niveau plus élevé. C’est pour cela que je l’aime. Et il m’aime aussi, bien que nous n’ayons pas les mêmes idées. Il m’a quasiment contraint à me faire photographier avec lui parce qu’il veut « m’avoir toujours à ses côtés » (ce sont ses mots)… »
  • Crédit : © Institut Pasteur