• Référence : BIN.Doc.3
  • Titre : « Contribution à l’immunité de la mite des ruches d’abeilles vis-à-vis de l’infection tuberculeuse ».
  • Date : 00/05/1907
  • Légende : Fig.1 Globules blancs des chenilles de la mite d’abeilles 1-3 heures après l’injection de bacilles tuberculeux. Fig.2 Groupes de phagocytes avec beaucoup de bacilles tuberculeux en voie de destruction. Fig.3 Chenille de la mite d’abeille, incisée à l’abdomen, 24 heures après l’injection de bacilles tuberculeux. Les points noirs sont des foyers de destruction des bacilles tuberculeux. Fig.4 Amas de phagocytes une demi heure après l’injection de bacilles tuberculeux. Fig.5 Fusion des phagocytes et formation d’une cellule polynucléaire. Fig.6 Plasmode polynucléaire dans la cavité du corps, première heure après l’injection de bacilles tuberculeux. Fig. 7 Formation de capsule autour du plasmode. Fig.8 Destruction des bacilles tuberculeux à l’intérieur de la capsule, plusieurs heures après l’injection. Fig.9 Capsule, 5 jours après l’injection du bacille tuberculeux. A l’intérieur, on voit du pigment noir : produit de destruction des bacilles tuberculeux.
  • Photo. / auteur : Extrait de Archives des Sciences Biologiques, imprimé par ordre de l’Institut Impérial de Médecine Expérimentale, W. Podwyssotsky, (rédacteur en chef), t.12, N°4-5.
  • Crédit : © Archives de l’Institut Pasteur